Originale signée art

Michel Cadoret aquarelle originale signée art abstrait New York Mexique Paris

Michel Cadoret aquarelle originale signée art abstrait New York Mexique Paris

Michel Cadoret aquarelle originale signée art abstrait New York Mexique Paris

Signée en bas à droite. Format 16 x 25 cm. Autres oeuvres de cet artiste disponibles. Pour toutes informations nous contacter tel. 06 81 01 49 19.

Cette oeuvre est visible sur rendez-vous à la Galerie Montfort 5, rue de Provence 75009 PARIS. PARIS 1912 - Cerny 1985. Il voyage en 1937 en Colombie, au Venezuela, et aux Antilles. Pendant la guerre, il rejoint les Forces Françaises Libres en Afrique du Nord et en 1944 se trouve à Londres où il travaille avec le professeur Vaucher à la constitution de la " Mac Millan Commission for the Restitution of the Works of Art " , puis participe au débarquement en Normandie. En 1946, il est à Paris, et se lie damitié avec Picasso, Dora Maar, Dominguez, Artaud, Laugier, Marcel Zahar et fait sa première exposition à la galerie Roux-Hentschel, préfacée par Jacques Lassaigne. En 1948, il part pour New York où il réside jusquen 1951. En 1949, il est invité par lAmbassade de France à participer à la première exposition itinérante aux Etats-Unis : " France come to you ". De 1951 à 1954, il vit au Mexique et sinstalle sur les bords du lac de Patzcuaro à Erongaricuaro, dans un ancien moulin " El Molino " quont fréquenté André Breton, Pierre Matisse, Matta, Benjamin Perret, Paalen, Max Ernst. Il rencontre les surréalistes L.

Etape décisive pour lévolution de son art. Sa dernière uvre figurative est une scène de lApocalypse peinte pour léglise dErongaricuaro. Avec les Indiens, il crée des ateliers de tapisseries, exposées en 1956 à New York, dont la violence des couleurs se retrouve dans ses toiles. De nouveau à New York en 1954, il travaille avec acharnement et passion.

Ses recherches, empreintes de ses sensations accumulées lors de ses voyages, se confrontent à celles de Motherwell, de Kooning, Pollock, Rothko, Kline. Le séjour outre-Atlantique qui se prolonge jusquen 1963, année de son retour à Paris, ne la pas éloigné de la scène parisienne. En 1955, la galerie Furstenberg présente les uvres exécutées au Mexique, dont La ville joyeuse (acquise par lEtat en 1974), transcription enjouée du souvenir laissé par New York.

Son écriture rythmée et le chromatisme coloré soulignent la rupture consommée avec ce qui précède M. Seuphor reproduit cette toile dans son Dictionnaire de la Peinture abstraite qui paraît chez Hazan en 1957. Des tapisseries figurent aussi dont certaines ont été tissées à Aubusson. En 1957, il participe à la manifestation internationale " cinquante ans de peinture abstraite " à la galerie Creuze Pour définir lart de Cadoret, deux mots viennent à lesprit: liberté et violence les formes picturales sépanouissent, transcendent émotions et perceptions. " écrit Jacques Lassaigne qui invite le peintre à figurer dans la section quil a intitulée " Dans léclatement dun monde " dans le cadre de " lEcole de Paris , galerie Charpentier, en 1959. Trois toiles figurent, Les poids, A Ruth, La rue. Lannée suivante, il expose de nouveau une peinture. Cadoret, qui saffirme abstrait en abandonnant les images identifiables, oriente ses recherches dans la figuration des couleurs, ce que Dora Vallier définit par " figuration dans la proximité " (in " LArt Abstrait ", 1967). Les toiles de 1956 intitulées Towners , qui appartiennent à lépoque dite des mosaïques, laissent pressentir tout le potentiel dynamique dévolu à la matière, travaillée en pleine pâte au couteau et détentrice de toute source lumineuse. Les formes colorées semboîtent les unes aux autres tout en sarticulant sur un noyau qui apparaîtra comme une permanence dans tout luvre. On assiste progressivement à une tension de plus en plus forte des grands axes internes, jusquà léclatement des structures, conjointement au ruissellement des couleurs: le bleu, le rouge, le rose et une grande diversité de cadmiums. Des glacis recouvrent les parties claires.

Si la perspective traditionnelle est rejetée, leffet de profondeur est atteint par les dégradés, les jeux de transparence. Les tons purs triomphent avec, en point dorgue, locre jaune, même si subsiste la terre de Sienne. Vers 1960, la figure du cercle accentue le phénomène de mouvement: Série de la passoire : Cadoret, à loccasion dune exposition à New York, fait paraître La passoire à connerie dont il écrit les textes avec Varèse, avec une introduction musicale de Marcel Duchamp (nous retrouvons là lhéritage Dada qui ne la jamais quitté).

En 1961, il expose à la galerie XXe Siècle, présentation de Pierre Restany et de Jacques Lassaigne. Le peintre que Pierre Courthion nomme le Parisien de New York et auquel il consacre la première monographie parue Ed. Hazan, 1963 multiplie les expositions dans cette ville, où il enseigne à partir de 1961 à la Graduate Faculty de la New School. De retour à Paris en mai 1963, il entre à la galerie Kaganovitch et participe à lexposition " les Cinq de la galerie " (Ackerman, Cadoret, de Caro, Haefliger, Osborn).

Une exposition particulière aura lieu en 1967. Cadoret a toujours dessiné à lencre et en 1965, il met au point de nouvelles techniques: les micro-dessins (1968) et les encres acryliques (1970). A partir de 1972, il travaille à Cerny où il a son atelier.

L'item "Michel Cadoret aquarelle originale signée art abstrait New York Mexique Paris" est en vente depuis le vendredi 4 décembre 2015. Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XXe, contemporain\Peintures". Le vendeur est "jcjc8" et est localisé à/en Paris. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Type: Aquarelle
  • Période: XXème et contemporain
  • Genre: Abstrait
  • Thème: Abstrait
  • Caractéristiques: Signé

Michel Cadoret aquarelle originale signée art abstrait New York Mexique Paris